Logo

«Soudain, tout s’est enflammé»

2 août 2018 | Edition N°2302

Suchy – Le toit d’une ancienne grange a pris feu, mercredi soir, au cœur du village. Aucun blessé n’est à déplorer.

La ferme villageoise a été détruite par les flammes. L’habitante, une dame âgée, a pu être relogée chez des proches. © Michel Duperrex

«J’ai vu une petite lueur depuis chez moi et, soudain, tout s’est enflammé.» Pierre Michel, l’un des voisins de la ferme qui a pris feu mercredi soir, a été visiblement ébranlé d’assister au sinistre spectacle qui s’est déroulé sous ses yeux. Comme lui, plusieurs villageois de Suchy ont alerté les pompiers lorsqu’ils ont vu les flammes ravager la toiture d’une ancienne ferme, aux environs de 21h50. Selon plusieurs témoignages, l’habitante, une dame âgée, était de sortie avec son fils et sa belle-fille pour aller admirer les feux d’artifice au bord du lac de Neuchâtel. «L’incendie est parti si vite, s’émeut le syndic de la Commune, Didier Collet, qui fêtait le 1er Août sur le terrain de football avec les citoyens du village lorsque l’édifice s’est embrasé. «Je suis soulagé qu’il n’y ait aucune personne blessée», poursuit l’édile.

Quarante pompiers déployés

Les sapeurs-pompiers du Détachement d’appui (DAP) de Belmont-sur-Yverdon sont arrivés les premiers sur le lieu de l’incendie, suivis par le Service de défense incendie et secours (SDIS) régional du Nord vaudois et celui de la Plaine de l’Orbe. Pour cette opération, les hommes du feu ont été appuyés par le Service de protection et sauvetage de Lausanne (SPSL). «Nous avons été alertés pour une inflammation totale de la toiture, indique Pascal Livet, capitaine instructeur du SDIS Nord vaudois. Même s’il n’y avait pas une grande quantité de foin, le rural et l’habitation ont été gravement endommagés.» Selon lui, une quarantaine de pompiers et une quinzaine de véhicules ont été déployés sur place. La Protection civile (PC) a également été engagée pour assurer l’éclairage et le ravitaillement. Les pompiers ont lutté contre les flammes jusqu’à 2h, puis ont mis en place une garde pour le reste de la nuit. Jeudi, aux environs de midi, tout était sous contrôle et le SDIS Nord vaudois a pu regagner sa caserne.

Selon la Police cantonale vaudoise, l’opération a nécessité l’intervention d’une ambulance de l’Hôpital intercantonal de la Broye (HIB). Cinq patrouilles de la Gendarmerie et une de Police Nord vaudois ont également été dépêchées sur place.

Les investigations se poursuivent pour déterminer les causes de cet incendie. Les accès au village, momentanément restreints, ont pu être rouverts à la circulation, vers 1h du matin, jeudi. Quant à l’habitante sinistrée, elle a pu être relogée chez des proches.

Valérie Beauverd