Logo

Une fuite de gaz sème l’émoi à Yverdon

31 octobre 2014

Deux immeubles ont dû être entièrement évacués, mercredi, peu après 18h, suite à un problème à une conduite de gaz. Pompiers, policiers et employés communaux ont été mobilisés en force. La situation a été rétablie vers 21h.

Après avoir fait évacuer les entrées 3,5,7 et 9 de la rue de Chamblon, les pompiers ont procédé à un contrôle complet des bâtiments. © Raphaël Muriset

Après avoir fait évacuer les entrées 3,5,7 et 9 de la rue de Chamblon, les pompiers ont procédé à un contrôle complet des bâtiments.

Lorsque Gloria Capt a été informée de la fuite de gaz à la rue de Chamblon, mercredi soir, son sang n’a fait qu’un tour. «C’est toujours sensible, surtout que nous sommes trois ans, quasiment jour pour jour, après l’explosion de la rue de la Neuchâlel, qui est survenu le 25 octobre 2011, relevait, hier, la municipale en charge des énergies. Heureusement, les pompiers m’ont rassurée, en me confirmant que tous les occupants avaient été évacués.»

Tout commence à 18h15. Le concierge des numéros 5-7, un ancien pompier, sent alors des odeurs de gaz. Il donne l’alerte. Rapidement sur place, le Service défense incendie et secours (SDIS) relève des taux de gaz dans les locaux techniques du bâtiment. L’immeuble, plus celui d’à côté, sont alors évacués, avec l’aide de Police Nord vaudois. «A aucun moment les habitants n’ont été en danger, assure Olivier Jaquier, capitaine au SDIS. L’évacuation était surtout préventive.»

Problème identifié

A 20h30, Patrick Genoud, le responsable de la communication de la Ville, présent sur place, peut enfin appeler le syndic Daniel von Siebenthal pour le rassurer. © Raphaël Muriset

A 20h30, Patrick Genoud, le responsable de la communication de la Ville, présent sur place, peut enfin appeler le syndic Daniel von Siebenthal pour le rassurer.

Les pompiers et les employés du Service des énergies (SEY) s’activent alors. Les bâtiments sont entièrement contrôlés. Ils sont ventilés. C’est à 19h30 que l’origine de la fuite est identifiée. Les techniciens repèrent qu’une conduite, obturée le matin-même par les services du SEY, a été endommagée par la chute d’un morceau de goudron qui s’est détaché. Le gaz, qui s’en est échappé, s’est infiltré dans les entrées 5 et 7 par les tubes électriques. «C’est un concours de circonstances assez surprenant», constate Glora Capt, qui souligne que des investigations seront menées pour comprendre comment un tel incident a pu se produire. Pour rappel, la rue de Chamblon fait l’objet d’importants travaux depuis la fin du mois d’août, dont le but est la réfection complète des réseaux d’eau, de gaz et d’électricité.

A 20h, la fuite est réparée. Il faut cependant attendre que les huit pompiers présents fassent tous les contrôles d’usage, avant de pouvoir aller expliquer la situation aux habitants évacués, rassemblés au Café des Amis tout proche, et leur permettre de rentrer chez eux. Ce qui sera fait peu avant 21h. «Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal, note le capitaine Olivier Jaquier. Un sentiment de soulagement partagé par Gloria Capt, signe qu’Yverdon reste très marquée par la dramatique explosion de la rue de Neuchâtel, qui avait coûté la vie à une jeune maman et à sa fille.

Yan Pauchard