Logo
Une paroi antibruit solidement ancrée
Malik Boukhris et une partie de son équipe dans les ateliers d’Ependes.

Une paroi antibruit solidement ancrée

2 août 2021

Les travaux de construction du mur antibruit sur le viaduc de contournement sont achevés.

Dans ses nouveaux locaux de la zone artisanale des Serres, à Ependes, Malik Boukhris, patron de Bematech – l’entreprise a quitté Vuiteboeuf en juillet 2020 pour s’établir dans la plaine de l’Orbe –, ne cache pas sa satisfaction. En effet, ses hommes ont terminé la pose du nouveau dispositif antibruit sur le viaduc de contournement autoroutier d’Yverdon-les-Bains, qui doit sensiblement réduire les nuisances pour les habitants du fond de la rue des Moulins.

«Ce n’était pas un chantier facile, parce que la météo a passablement perturbé les opérations de montage», explique le jeune entrepreneur, récemment élu à la Municipalité de Bullet. Mais il est heureux d’avoir mené à bien cette opération avec son équipe, jeune et motivée. Il s’agissait d’un travail de sous-traitance obtenu par Walo Bertschinger dans le cadre d’un appel d’offres de l’Office fédéral des routes (Ofrou).

Pour supporter les éléments de verre, Bematech a conçu et fabriqué les poteaux en métal. Cette charpente a nécessité quelque 90 tonnes d’acier! La paroi antibruit s’étend sur quelque 442 m de long, au nord du viaduc.

L’entreprise d’Ependes va aussi fabriquer quelque 2500 supports métalliques pour les batteries de câbles qui seront placées sous l’ouvrage.

Si, du point de vue technique, ce chantier n’a pas révélé de mauvaise surprise, les caprices de la météo ont singulièrement compliqué la planification des travaux. La pluie empêchait en effet l’adjudicataire des travaux de réaliser l’étanchéité et, du coup, il fallait attendre pour poser les éléments vitrés de la paroi antibruit.

Bematech a déjà eu l’occasion de participer à des ouvrages du même type, dans la région lausannoise notamment, et sa collaboration est appréciée par Walo Bertschinger.

On rappellera que durant la même période, les collaborateurs de l’entreprise nord-vaudoise ont fabriqué et posé la nouvelle passerelle pour piétons sur la Brinaz, à la hauteur de la halte de l’Yverdon-Sainte-Croix. Ils ont aussi conçu des éléments de carénage pour protéger le pont ferroviaire d’une éventuelle montée des eaux. A terme, cet ouvrage devrait être reconstruit.
Pour la société Bematech, le travail effectué sur le viaduc constitue une véritable référence. Car tous les éléments de support ont été fabriqués dans ses ateliers d’Ependes, où les huit collaborateurs sont capables d’effectuer aussi bien du sur-mesure que de la série.

Isidore Raposo