Logo

Une réussite à tous les points de vue

12 septembre 2016 | Edition N°1826

Triathlon – Le désormais traditionnel triathlon d’Yverdon-Les-Bains a connu un grand succès populaire, hier à la Plage où plus de 830 concurrents se sont élancés. Les organisateurs ont même dû refuser des inscriptions tardives.

Les nageurs s’en sont donné à coeur joie dans les eaux particulièrement clémentes du Lac de Neuchâtel, hier, à la Plage d’Yverdon-Les-Bains. ©Champi

Les nageurs s’en sont donné à coeur joie dans les eaux particulièrement clémentes du Lac de Neuchâtel, hier, à la Plage d’Yverdon-Les-Bains.

Une météo radieuse, des participants aussi nombreux qu’enthousiastes et un public admiratif, le triathlon d’Yverdon a connu, hier, une réussite à tous les points de vue.

«En terme de croissance, nous sommes évidemment satisfaits», s’est réjouie Laetitia Jobin, la coordinatrice de l’évènement. «Cette année, le pic des inscriptions a eu lieu un poil plus tôt, ce qui fait que les derniers indécis, ceux qui attendent de connaître la météo avec certitude, n’ont pas pu s’inscrire. Dans l’état actuel des choses, avec nos infrastructures -notamment les zones de change-, il nous est impossible de passer au-delà des 420 partants par départ», a-t-elle précisé.

Delphine Bonnaud a été la meilleure athlète du TRY, sur la distance olympique. ©Champi

Delphine Bonnaud a été la meilleure athlète du TRY, sur la distance olympique.

«La formule et le site plaisent aux athlètes. Du côté de l’organisation, on est en phase de consolidation, maintenant que l’on peut tabler, édition après édition, sur des parcours connus et qui restent les mêmes», s’est pour sa part félicité le responsable des épreuves, Joël Maillefer.

Parmi les locaux de l’étape à s’être illustrés, le Grandsonnois David Holland a pris, en 2h20’06, la 27e place sur la distance olympique remportée par le Genevois David Herzig, seul homme a avoir accompli son pensum en moins de deux heures (1h59’33): «Je suis satisfait de ce résultat, surtout que je sortais d’une grosse crève», a révélé David Holland. «La course a été très dure. Je suis content de moi, j’ai tout donné. C’était particulièrement sympa de voir les copains en lice le matin et de les entendre nous encourager l’après-midi. Courir à domicile confère une petite pression supplémentaire à l’heure de s’élancer, mais c’est avant tout un plaisir», a-t-il convenu. Pointé au 31e rang, à 1’26 de son camarade de club, le Cheyrois Yann Rithner était lui aussi satisfait de sa prestation. D’autant plus qu’il s’était, lui aussi, présenté au départ amoindri : «J’ai subi une entorse à la cheville droite, il y trois semaines. Ça a bien marché pour moi à la natation et au vélo, mais ensuite, j’ai, sans surprise, beaucoup souffert sur la course».

Le Genevois David Herzig a remporté l’épreuve-phare, en moins de 2h. ©Champi

Le Genevois David Herzig a remporté l’épreuve-phare, en moins de 2h.

Sur courte distance, Martial Meylan de Cheseau-sur-Noréaz a pris la 9e place d’une épreuve enlevée par le Français Joseph Rebouillat en 1h01’38.

Chez les dames, la Française Delphine Bonnaud a été la meilleure représentante du TRY. Elle s’est classée 8e d’une course dominée par Emma Bilham de Chernex, en 2h05’45. Sur la distance courte, la Combière Ludivine Dufour a terminé deuxième d’une épreuve remportée par la Zougoise Leana Bissig.

Enregistrer

Marc Fragnière