Logo

Vaincues avec les honneurs

2 décembre 2019 | Edition N°2636

Les filles de l’École Dégallier ont été privées de médaille au terme des finales du championnat, samedi à Saint-Légier. Non sans y avoir cru jusqu’au dernier combat.

Axelle Dernevaud s’est présentée sur le tatami face à Fabienne Kocher, 27e judokate mondiale des -52 kg. Il s’agissait du combat décisif pour la médaille de bronze entre Uster et l’École Dégallier, alors que chaque camp avait remporté deux combats. L’Yverdonnoise a tenté le tout pour le tout, mais elle a dû s’avouer vaincue. «Qui ne tente rien n’a rien. On a vécu toute cette saison, en tant que néo-promues, avec de l’espoir. Une médaille aurait été géniale, mais on reste contentes de ce qu’on a réalisé, ce d’autant plus qu’on a combattu sans être au complet. Il nous a manqué des éléments essentiels et, pour moi, de l’entraînement, relevait-elle. Je suis décidée à faire les efforts nécessaires l’an prochain.»

Car oui, si l’EJD a terminé «chocolat», samedi lors des finales à Saint-Légier, l’équipe peut être fière du parcours accompli. «On est déçues, car perdre 6-4 contre Uster, c’est frustrant. Mais on a vu qu’on ne se trouve pas très loin de cette 3e place. À nous de donner plus, de nous entraîner davantage», estimait la co-entraîneuse Fiona Ridet, ravie d’avoir dépanné sur le tatami en tant que combattante, même si elle s’est mesurée à des adversaires hors de portée.

En demi-finales, les protégées de Frank Dégallier avaient été débordées par Morges. Peut-être un peu écrasées par l’évènement, loin de leur potentiel aux yeux du patron de l’EJD: «Mais contre Uster, elles sont tombées avec les honneurs.»

Une équipe est née

Si le retour en LNA s’est aussi bien déroulé, c’est que le club a réussi à reconstruire un groupe. Les arrivées de la Moldavo-Portugaise Doina Babcenco et de Cristiane Pereira, Brésilienne établie dans le Chablais, ont tiré les autres vers le haut. La longue accolade de toutes les filles, en larmes et à la fois heureuses après leur défaite contre Uster, témoignait de la belle histoire commune partagée. «J’ai commencé avec l’équipe en septembre. Blessée, j’étais quand même allée les voir et j’ai été accueillie à bras ouverts, racontait Cristiane Pereira. Cela m’a beaucoup touchée.»

Arrivée en Suisse il y a peu, mariée en janvier dernier et coach à Collombey-Muraz, Cristiane Pereira, 31 ans, a évolué au niveau international par le passé, avant d’arrêter de combattre en 2013. «L’an dernier, cela ne s’était pas très bien passé pour mes élèves aux Championnats de Suisse. On m’a dit qu’expliquer les choses, c’était bien, mais qu’il fallait que je leur montre. Alors je me suis remise à m’entraîner pour donner l’exemple et, cette année, mes jeunes ont remporté quatre titres et deux médailles de bronze, relevait-elle, expliquant qu’elle était plus motivée que jamais à poursuivre la compétition. C’est un nouveau départ pour moi, et l’équipe d’Yverdon m’a permis de le prendre.»

 

Demi-finale: Morges – EJD Yverdon 10-0

+70: Mballa – Ridet 2-0. -70: Fleury – Stauffacher 2-0. -63: Walser – Babcenco 2-0. -57: Silva – Pereira 2-0. -52: Amaron – Polier 2-0.

Petite finale: Uster – EJD Yverdon 6-4

+70: Buffet – Stauffacher 2-0. -70: G. Vetterli – Ridet 2-0. -63: Gertsch – Babcenco 0-2. -52: Wirth – Pereira 0-2. -57: Kocher – Denervaud 2-0.

Manuel Gremion