Logo
Yverdon, roi du Winter Classic
Le Combier Zachary O'Donnell hérite d'une énorme occasion. Le puck a longé la ligne, mais n'est pas entré.

Yverdon, roi du Winter Classic

8 décembre 2021

1re ligue – Le derby nord-vaudois a tourné en faveur du HCY, ce soir à Vallorbe. Succès 5-2 contre la Vallée.

Les chutes de neige pour rejoindre Vallorbe, une patinoire garnie au maximum autorisé et une ouverture en flambeaux. Tous les ingrédients pour un magnifique Winter Classic étaient réunis, ce mercredi soir au Frézillon.

Le derby entre Yverdon et la vallée de Joux a été disputé jusqu’au bout, entre deux adversaires qui espèrent encore accéder aux playoffs, mais qui doivent avant tout sauver leur peau, après une première moitié de championnat compliquée de part et d’autre.

La réponse de Thierry Berthoud

Les Combiers ont porté les première banderilles, et ont ouvert la marque en supériorité numérique. Il suffisait que l’on écrive dans nos colonnes que l’on en attendait un peu plus de Thierry Berthoud sur le plan offensif pour que l’ailier expédie un tir d’une précision chirurgicale pour tromper Thibaud Sauthier.

Les Yvedonnois n’allaient pas se laisser faire pour leur Winter Classic, et la réaction est venue d’Alain Miéville, qui a profité d’un excellent travail de son compère Nicolas Gay pour remettre les deux équipes à égalité au premier tiers.

Le match a alors provisoirement tourné en duel de gardiens, avec des excellentes prestations de Rino Bernasconi et de son vis-à-vis, mais aussi deux buts improbables. Il faut dire qu’au cours du tiers médian, on a presque jamais joué à cinq contre cinq. Les deux formations ont hérité de situations de double avantage numérique, sans parvenir à en profiter.

Le danger venait de derrière

C’est finalement Iago Vazquez, alors que les effectifs étaient au complet, qui a donné une longueur d’avance au HCY peu avant la sirène, en marquant depuis l’arrière des buts de Rino Bernasconi. Pas de chance pour les gardien des Loups blancs qui, quelques instants plus tôt, avaient réalisé une parade miracle sur un tir à bout portant de Flavio La Spina.

Un but gag après l’autre: au troisième, le HCY a bénéficié d’une nouvelle situation à 5c3 qui aurait dû lui permettre de se mettre à l’abri. Mais sur un dégagement combier, dont la trajectoire a été rendue vicieuse par une déviation, Thibaud Sauthier s’est emmêlé les pinceaux, et Jason Berney est venu pousser la rondelle au fond pour le 2-2.

Les Yverdonnois ont néanmoins profité de la double punition adverse pour reprendre un but d’avance au moment où les deux joueurs de la Vallée étaient en train de revenir du banc d’infamies. Et alors que le HCVJ poussait pour revenir à la marque, Valère-Anthony Pizzirusso inscrivait le but de la sécurité, imité par Nicolas Gay quelques minutes plus tard. Yverdon tenait son os et allait remporter le deuxième derby nord-vaudois de la saison.

Combatifs, les Combiers ont néanmoins payé, une fois de plus cette saison, leur manque de réalisme offensif. Il faut dire aussi qu’ils sont tombés sur des Yverdonnois qui alignent les bonnes performances défensives ces dernières semaines. De quoi les voir se rapprocher, peu à peu, du top 8.

 

Yverdon – Vallée de Joux 5-2 (1-1 1-0 3-1)

Buts: 11e T. Berthoud (Berney, O’Donnell/5c4) 0-1; 16e Miéville (Gay, La Spina) 1-1; 38e Vazquez (Vallotton) 2-1; 46e Berney (3c5!) 2-2; 47e Vioget (Gay, Barbero) 3-2; 51e Pizzirusso (La Spina, Miéville) 4-2; 56e Gay (Gaschen, Aeschlimann) 5-2.

Yverdon: Sauthier; Barbero, S. Cordey; Aeschlimann, V. Cordey; Gaschen, Betschart; Guillochon; Gay, Miéville, La Spina; Di Caprio, Vioget, Barraud; Pizzirusso, Vazquez, Vallotton; Renaud, Boillat. Entraîneur: Martin Roh.

HCVJ: Bernasconi; Cotting, Neuschwander; Piazzini, Schwoerer; Leuba, Odin; Waser; O’Donnell, Berney, Fedulov; B. Berthoud, Cachin, T. Berthoud; Lahache, Aeby, Dixon-Lancia. Entraîneur: Laurent Perroton.

Notes: premier Winter Classic du Nord vaudois de l’histoire à la patinoire du Frézillon, Vallorbe, 300 spectateurs (guichets fermés). Arbitrage de Patrick Michaud. Pénalités: 8×2′ contre Yverdon; 7×2′ contre la Vallée. 51e temps-morte demandé par la Vallée.

Manuel Gremion