Logo

Y-Parc S.A. promeut le réseautage

13 mars 2013

En lançant «Les minutes du Parc», la société de promotion du PST veut resserrer les liens entre les entreprises présentes sur le site et celles de la région.

Arnaud Gaillard, directeur technique de Xtendsys Suisse S.A., entouré de Sandy Wetzel, directeur d’Y-Parc, et du syndic Daniel von Siebenthal, président d’Y-Parc S.A.

Avec plus d’une centaine d’entreprises occupant un bon millier de personnes, le Parc Scientifique et Technologique (PST), plus connu sous le nom de sa société de promotion Y-Parc, est une véritable pépinière. Les collaborateurs des entreprises viennent de tous les horizones et, souvent, ils ne se connaissent pas, sauf s’ils ont l’occasion de se recontrer au restaurant. Afin de leur donner l’occasion de faire connaissance, Y-Parc et son directeur Sandy Wetzel, ont lancé «Les minutes du Parc», un cinq à sept qui a eu lieu pour la première fois la semaine dernière dans le restaurant.

Plusieurs dizaines de représentants d’entreprises présentes dans le périmètre du PST, mais aussi de l’extérieur, ont répondu à l’invitation des animateurs du PST. Ces personnes ont ainsi pu échanger dans une atmosphère détendue sur un principe simple: un quart d’heure de discussions informelles, puis cinq minutes données au porte-parole de l’une des sociétés du site, afin qu’il présente ses activités.

Les raisons d’un choix

Directeur technique de Xtensys Suisse, Arnaud Gaillard a ainsi expliqué la naissance de cette société spécialisée dans le traitement des données, créée en août dernier par des anciens d’Orange France Telecom, et qui occupe une vingtaine de collaborateurs, sept à Yverdon-les-Bains et les autres à Paris.

Xtensys héberge les données de ses clients, traite un certain nombre de services et gère la base de données alimentée par ces derniers. Si cette société a choisi de s’implanter à Y-Parc, c’est, d’une part, pour des raisons légales -les serveurs devaient rester en Suisse- et, d’autre part, en raison de la proximité de la HEIG-VD, un partenaire indispensable pour développer des projets de recherche.

«On est entre une start-up et une entreprise expérimentée, en raison de notre employeur précédent», a relevé Arnaud Gaillard, avant que les discussions ne reprennent de plus belle pour une séquence réseautage.

 

Un pas vers la ville

Les prochaines éditions des «Minutes du Parc» auront lieu en ville, afin d’inciter les personnes travaillant à Y-Parc, et domiciliées hors de la ville, d’aller à la découverte de la cité. Ainsi, la recontre de mai prochain devrait avoir pour cadre l’Espace Jules Verne, à la Maison d’Ailleurs.

Isidore Raposo