Logo

YS commence sa saison avec une défaite imméritée en Coupe suisse

6 août 2012

Football – Coupe suisse – Etoile Carouge est venu chercher sa qualification pour le deuxième tour au bout de la nuit, après le huitième tir au but. Frustrant pour Yverdon Sport, qui a montré un bel état d’esprit avant de recevoir Sion II demain.

Julien Manière (né en 1995!) a fait une bonne entrée à la 83e, suite à l’expulsion de Dany Da Silva. Il ne lui a manqué que d’arrêter un tir au but carougeois...

«Wil, jouez au foot!» Christian Mischler, assistant de Gabet Chapuisat, n’en pouvait plus, à la 112e minute, lorsqu’il a jailli de son banc pour s’adresser à ses milieux de terrain, et, donc, plus particulièrement au Guadeloupéen Wilfried Loizeau, par qui passaient tous les ballons dans cette prolongation. Yverdon Sport, à dix contre neuf, ne trouvait en effet pas la solution pour approcher des buts de Sébastien Roth, tous ses longs ballons étant renvoyés par la très solide et très expérimentée défense carougeoise.

Celle-ci n’a plié qu’une fois, sur coup de pied arrêté, grâce à la précision et au très bon timing de Javier Henares (79e), dont le coup de tête permettait à YS d’égaliser, enfin. Car Yverdon Sport, clairement la meilleure équipe sur le terrain, ce qui n’était pas forcément une évidence face à une formation évoluant il y a encore quelques mois en Challenge League, était mené au score depuis la 38e et la formidable frappe de Marco Delley. Yverdon Sport, emmené par un très bon Javier Henares, avait les meilleures occasions, et, surtout, la maîtrise du jeu. Le point fort d’YS se trouve sans conteste dans sa stabilité défensive et son contrôle à mi-terrain. Une défense centrale complémentaire et bien dirigée par Esteban Rossé (le Français Teddy Conesa ne laisse pas énormément d’espace au marquage à son attaquant…), des latéraux offensifs et travailleurs, ainsi qu’un gardien rassurant, voilà de quoi voir venir!

YS avait donc amplement mérité d’égaliser, privant les Carougeois de ballon, mais n’a pas su profiter ensuite de sa supériorité numérique. Certes, de 11 contre 10, on est passé à 10 contre 9, Dany da Silva étant expulsé pour un geste revanchard sur un Carougeois qui l’avait empêché de dégager correctement au pied, mais YS n’a pas su en profiter pour prendre le large au terme d’une séance de prolongations sans véritable occasion de but.

Il a donc fallu attendre les tirs au but et Sébastien Roth a fait parler toute son expérience pour plonger du bon côté sur les envois de Wilfried Loizeau et de Teddy Conesa. Une défaite injuste et imméritée, pour un match de reprise tout de même encourageant, à quelques jours de débuter le championnat.

 

Julien Manière est le petit frère de l’ancien Yverdonnois

Une première entrée convaincante

Contingenté en M16 à Team Vaud Yverdon, Julien Manière ne s’attendait sûrement pas à entrer en jeu aussi vite! Après l’expulsion de Dany da Silva (83e), et un échauffement rapide, il a effectué une très bonne entrée, dirigeant sa défense avec autorité. Même si, à neuf joueurs, Carouge ne s’est pas montré dangereux, les prises de balle du jeune gardien (né en 1995!) ont été très sûres. Petit frère de l’ancien milieu de terrain d’YS Jérémy Manière (aujourd’hui au FC Thoune), Julien Manière a donc réalisé une première convaincante, et aurait pu être le héros si sa main avait été plus ferme sur le sixième penalty, qu’il n’a pu que freiner…

 

Yverdon Sport – Etoile Carouge 8-9 tab (0-1; 1-1)
Buts: 38e Delley 0-1; 79e Henares 1-1.
Tirs au but: Henares 1-0; Roch 1-1; Abdelali 2-1; Pomevor, à côté; Gasic 3-1; Torres 3-2; Rossé 4-2; Pauchard 4-3; Loizeau, arrêt de Roth; Maric 4-4; Ciavardini 5-4; Doudet 5-5; Chioda 6-5; Gross 6-6; Monteiro 7-6; Pedretti 7-7; Conesa, arrêt de Roth; Roth 7-8.
Yverdon: Da Silva; Monteiro, Conesa, Rossé, Chioda; Mayila (78e Loizeau); Gashi (46e Ciavardini), Abdelali, Gasic, Benhaddouche (85e Manière); Henares. Entraîneur: Gabet Chapuisat.
Carouge: Roth; Pauchard, Doudet, Maric, Pedretti; Valente (62e Gross), Barroso, Pomevor, Delley (101e Roch); Besnard, Carrupt (78e Torres). Entraîneur: Jean-Michel Aeby.
Notes: Stade Municipal, 280 spectateurs. Arbitrage de M. Cathomen, qui avertit Barroso (27e, jeu dur), Doudet (30e, jeu dur), Chioda (37e, antijeu), Pomevor (61e, jeu dur), Besnard (72e, jeu dur), Ciavardini (80e, main volontaire), Gross (104e, jeu dur) et Maric (117e, antijeu). Expulsions de Barroso (57e, main volontaire, deuxième carton), de Da Silva (83e, geste revanchard) et de Besnard (89e, jeu dur, deuxième carton).


Déjà le championnat

Sion II en entrée

Le FC Sion avait envoyé deux émissaires (Frédéric Chassot et Fabian Salvi) au Stade municipal vendredi, en prévision du choc de demain soir. YS et Sion II disputeront en effet le premier match de l’histoire de la 1re ligue Promotion, en match avancé, à 20h au Stade Municipal. «Ce sera difficile pour nous! Si les Yverdonnois seront fatigués après ces 120 minutes? Je pense au contraire qu’ils seront très frustrés de cette défaite imméritée et utiliseront cette rage pour tenter de nous battre», craint Frédéric Chassot, entraineur de Sion II.

Timothée Guillemin