Logo

YS impérial face à Köniz

30 août 2019 | Edition N°2571

Promotion  League – Très en forme mercredi soir, les Yverdonnois n’ont laissé pratiquement aucune chance
à leurs adversaires.

«Il y a beaucoup de jeunes à Köniz. Face à eux, notre expérience a payé», glissait Alessandro Ciarrocchi, 31 ans, à l’issue du match remporté 5-0 par YS face aux Bernois. Et d’ajouter: «Je crois que le gros travail de préparation physique que nous avons réalisé ces derniers temps nous a aussi aidés à faire la différence.»

Et quelle différence! Supérieurs à leurs adversaires sur tous les plans, les hommes d’Anthony Braizat ont notamment pu s’appuyer sur une solide défense pour se projeter sans relâche vers l’avant. Les visiteurs ont d’ailleurs rapidement fait les frais de l’offensive des Verts, encaissant un premier but à la 5e minute déjà. «Marquer si tôt nous a libérés» soulignait Fabio Morelli. Titulaire pour la première fois de la saison, l’ex-joueur de Köniz auteur du 3-0 ne cachait pas sa satisfaction: «Je suis bien sûr content de mon match, mais surtout de la performance de l’équipe. Nous avons progressé au niveau collectif, et la prestation de ce soir montre que l’on peut compter sur tout le monde, titulaires comme remplaçants.» à l’image de Christos Aravidis, entré à la 69e et qui inscrivait le 4-0 cinq minutes plus tard.

Cinq buteurs différents

Car le mérite des Yverdonnois a aussi été de ne pas relâcher la pression, malgré une confortable avance, mais de continuer à proposer un jeu offensif et à se créer des occasions, conformément à la volonté de leur entraîneur. «L’idée est de constamment agresser l’adversaire. Si on peut mettre un ou deux buts, on peut aussi en mettre cinq, affirmait Anthony Braizat. Le fait d’avoir cinq buteurs différents montre qu’il y a une volonté de se porter vers l’avant et qu’il y a une véritable envie de marquer chez tous les joueurs.» Et le technicien français de poursuivre: «Nous allons maintenant devoir rester humbles et mettre l’accent sur la récupération. Car malgré le roulement effectué au sein de l’équipe, la fatigue commence à se faire ressentir.»

 

Yverdon – Köniz 5-0 (2-0)

Buts: 5e Fargues 1-0; 32e Ciarrocchi 2-0; 60e Morelli 3-0; 74e Aravidis 4-0;
77e De Pierro 5-0.

Yverdon: Martin; Nioby, De Pierro, Le Neün, Djacko; Lusuena, Kabacalman, Fargues (58e Mobulu); Peyretti (58e Zeneli), Ciarrocchi (76e Ninte), Morelli (69e Aravidis).Entraîneur: Anthony Braizat.

Köniz: Neuenschwander; Sauffiger (74e Wyss), Portillo, Harambasic,
Carrasco; Gerber (46e Andrejevic), Naili, Budakova (46e Bühler); Wyder, Kasai
(70e Rizzo), Melo. Entraîneur: Silvan Rudolf.

Notes: stade municipal, 540 spectateurs. Arbitrage de Maxime Odiet, qui avertit Carrasco (84e, jeu dur) et Portillo (86e, antijeu).

Muriel Ambühl