Logo

YS s’impose face à sa «bête noire»

17 septembre 2019 | Edition N°2582

Après une première mi-temps en demi-teinte, les joueurs de la Cité thermale ont pris le meilleur sur Breitenrain, samedi, faisant trembler les filets à trois reprises.

Anthony Braizat avait annoncé la couleur: après le match nul arraché en fin de rencontre le week-end précédent contre YF Juventus, les Yverdonnois se devaient de renouer avec la victoire, face à une équipe de Breitenrain qui leur a souvent peu convenu (trois défaites lors des quatre dernières confrontations).

Si la première mi-temps du match de samedi ne restera pas dans les annales, les Verts ont eu le mérite de ne pas perdre patience face à des Bernois qui n’ont pas ménagé leurs adversaires sur le plan physique. «Nous savions que les duels allaient être âpres. L’important était de ne rien lâcher, de ne pas s’affoler et de continuer à pousser jusqu’à ce que Breitenrain cède», glissait le technicien français.

Des remplaçants décisifs

Au retour des vestiaires, les Yverdonnois ont durci le jeu et imposé leur tempo, multipliant les actions dangereuses devant la cage de Lars Schädeli. La solution est finalement venue du banc, l’entrée de Marculino Ninte apportant une fraîcheur bienvenue. Il n’aura d’ailleurs fallu que trois minutes à celui-ci pour trouver le chemin des filets une première fois, avant de récidiver une vingtaine de minutes plus tard.

«J’espérais pouvoir proposer des solutions à mes coéquipiers en phase offensive, je suis ravi que cela se soit concrétisé par deux buts», se réjouissait celui qui s’était déjà fait l’auteur d’un doublé face à Zurich II il y a quinze jours.

Décisif une semaine plus tôt, Ridge Mobulu s’est lui aussi une nouvelle fois illustré, inscrivant la troisième réussite yverdonnoise de la tête, parfaitement servi par Norman Peyretti. Entré en cours de jeu, ce dernier avait déjà laissé sur place deux de ses opposants quelques minutes plus tôt pour délivrer le centre menant au 2-0. Anthony Braizat refusait pourtant de parler de coaching gagnant: «Nous sommes un groupe et nous travaillons en tant que tel. Les remplaçants ont une nouvelle fois beaucoup apporté à l’équipe, et notre jeu offensif a fini par payer. Il y a beaucoup de motivation et nous pouvons compter sur tout le monde, c’est ce qui fait notre force depuis le début de la saison.»

 

Yverdon Sport – Breitenrain 3-0 (0-0)

Buts: 57e et 79e Ninte 2-0; 82e Mobulu 3-0.

Yverdon: Martin; Maroufi, Sejmenovic, De Pierro, Djacko; Lusuena (83e Caslei), Kabacalman, Fargues (62e Peyretti); Mobulu, Aravidis (54e Ciarrocchi), Zeneli (54e Ninte). Entraîneur: Anthony Braizat.

Breitenrain: Schädeli; Lüthi, Nilovic, Demolli, Hurter; Stoller, Briner (91e Avdukic), Dreier; Kastrati, Schneuwly (86e Coutinho), Maksuti (72e Da Silva). Entraîneur: Martin Lengen.

Notes: stade municipal, 569 spectateurs. Arbitrage de Roman Hürlimann, qui avertit Stoller (11e, jeu dur), Kabacalman (20e, jeu dur), Demolli (75e, antijeu) et Lusuena (77e, jeu dur).

Muriel Ambühl