Logo
Yverdon a souffert à Colovray
(c)FLASHPRESS/ALLENSPACH

Yverdon a souffert à Colovray

30 septembre 2020

La série victorieuse d’Yverdon Sport s’est arrêtée à six succès consécutifs en Promotion League. Ce mercredi, l’équipe de Jean-Michel Aeby a concédé un match nul tout à fait logique (1-1) à Colovray face à une très bonne équipe du Stade Nyonnais.

La vérité est même qu’YS s’est fait trimbaler en première mi-temps comme rarement dans son histoire récente. Les Nyonnais ont marqué dès la 8e grâce à un penalty d’Adler da Silva et ils auraient largement pu arriver à la pause avec un avantage de deux buts. YS a eu des occasions, aussi, notamment sur coup de pied arrêté, mais Nyon était plus vif, plus inspiré, plus tranchant… sans être forcément plus agressif. Tout le monde à Colovray (et ailleurs aussi) s’attendait à voir des Nyonnais surmotivés et prêts à mettre un immense impact physique. Ils l’ont fait, bien sûr, mais sans en rajouter et leur supériorité en première période était due à un seul facteur: ils étaient meilleurs dans le jeu.

Cette domination peut s’expliquer par plusieurs facteurs. Le premier est que Nyon a une belle équipe, déjà, avec des individualités vraiment intéressantes. Loïc Ombala, bien connu dans le Nord vaudois, est un joueur de couloir plus que convaincant, tandis que la charnière centrale composée de Rayan Kadima et d’Anthony Baron est sans doute l’une des meilleures du pays à ce niveau. Alliant jeunesse et expérience, cet axe est de haut niveau. Nyon a été à la hauteur de l’événement, tant individuellement que collectivement, tandis qu’YS manquait un peu de tout en première période, et notamment de percussion. Marculino Ninte a ainsi livré une nouvelle performance inquiétante, trois jours après son non-match à Münsingen. Le Portugais, si bon en début de saison, semble vraiment dans un creux et ce n’est pas une bonne nouvelle pour YS.

Mais Yverdon peut compter, heureusement, sur un avant-centre en feu. Sergio Cortelezzi a ainsi égalisé d’une frappe magnifique, sèche et précise, après un délicieux crochet (52e, 1-1). Un but merveilleux, qui relançait parfaitement les Nord-vaudois dans cette partie. Ali Kabacalman et ses coéquipiers ont d’ailleurs clairement élevé le niveau après cette égalisation, passant tout près du 1-2 à la 70e, Allan Eleouet ratant inexplicablement sa reprise après un centre parfait de Hugo Fargues.

Alors que l’on pensait YS capable de prendre le dessus et d’aller chercher la victoire, c’est au contraire Nyon qui se montrait dangereux en fin de match, passant à trois reprises proche du succès. Kevin Martin s’interposait alors et Yverdon conservait le point du 1-1. Ses deux premiers points perdus de la saison, malgré une immense dernière occasion. Sébastien Le Neün et Fabio Morelli se sont tous deux retrouvés à la réception d’un centre parfait au bout des arrêts de jeu, mais les deux hommes se sont gênés…

Nyon-Yverdon 1-1 (1-0)

Buts 8e Adler, pen. 1-0, 52e Cortelezzi 1-1

Nyon Brenet; Pos (50e Gomes), Kadima, Baron, Vumbi; Guyon, Maroufi; Ombala, Bega (65e Escorza), Adler; Nsiala (65e Kilezi).

Entraîneur Anthony Braizat

Yverdon Martin; Danner, Sejmenovic, Le Neün, Le Pogam; Lusuena (82e Nioby), Kabacalman (72e Tokam); Eleouet (72e Morelli), Fargues, Ninte (61e Mobulu); Cortelezzi (80e Bunjaku).

Entraîneur Jean-Michel Aeby

Notes Colovray, 300 spectateurs. Avertissements à Pos (3e), Kabalcaman (54e), Ombala (63e). Expulsion d’Ombala (90e, deuxième avertissement).

Tim Guillemin