Logo

Yverdon Féminin, si près et si loin à la fois

18 avril 2017 | Edition N°1977

Football – Coupe de Suisse féminine – Les protégées de Frédéric Mauron ont subi la loi de Zurich 3-0, hier, en demi-finale. Dommage, au vu de l’état d’esprit affiché.

Les Yverdonnoises Thaïs Hurni (de face, en rouge) et Chloé Nicaty (n°20) se sont illustrées, hier. En vain, l’armada zurichoise était trop forte. ©Champi-a

Les Yverdonnoises Thaïs Hurni (de face, en rouge) et Chloé Nicaty (n°20) se sont illustrées, hier. En vain, l’armada zurichoise était trop forte.

Tous les espoirs de maintien sont plus que jamais permis pour Yverdon Féminin en LNA. En demi-finale de la Coupe de Suisse, hier à Zurich, la formation de la Cité thermale a réalisé une grande performance -une de plus- face à l’une des toutes meilleures équipes de Suisse. «Et c’est le cinquième ou sixième match d’affilée dans la même veine», a renchérit l’entraîneur Frédéric Mauron à l’issue de la rencontre, confiant en vue du sprint final qui se profile.

Sur le terrain synthétique du Heerenschürli, les choses auraient pu être bien différentes. Largement inférieures sur le papier, les Nord- Vaudoises sont parvenues à jouer sans complexe et à batailler pour une place en finale. «On est venu avec la ferme intention de créer la surprise. On y a vraiment cru», a lancé Chloé Nicaty. La surprise est venue des pieds de l’attaquante (31e), qui avait fait absolument tout juste pour mettre sous pression la dernière défenseuse locale et lui chipper le ballon. Elle s’est mise en position de tir, seule à l’orée de la surface. «Et puis, les émotions ont pris le dessus, a-t-elle regretté. J’ai d’abord cru avoir fait une faute. Lorsque j’ai vu que l’arbitre n’avait pas bronché, je me suis retrouvée un peu prise de cours. J’ai essayer de tirer, mais il y avait mieux à faire.»

Cela n’a pas fonctionné et la brillante Chloé Nicaty mérite bien plus d’honneur que de reproches pour s’être retrouvée seule en pointe et avoir tout tenté face à l’impressionnante formation alémanique. Dans la foulée, Zurich a ouvert le score dix minutes après cet épisode, sur un ballon qui a rebondi sur le poteau avant d’arriver dans les pieds de Humm, seule à cinq mètres.

Dans la foulée, l’yverdonnoise Qendresa Krasniqi a bénéficié d’une immense possibilité, mais n’est pas parvenue à inquiéter la gardienne adverse. Les visiteuses, irréprochables dans leur attitude, ont laissé passer leur chance et n’en ont pas eu d’autres, malgré un penalty sifflé en leur faveur, puis annulé pour cause de hors jeu.

Au final, la défaite 3-0 est à la fois frustrante et logique. Au vu de l’état d’esprit affiché, elle est surtout encourageante, à quelques semaines d’attaquer le sprint final du championnat.

 

Zurich – Yverdon 3-0 (1-0)

 

Buts : 42e Humm 1-0 ; 76e Gut 2-0 ; 80e Willi 3-0.

Zurich : Seraina ; Lienhard, Moser, Gensetter, Stierli ; Mauron, Deplazes (46e Ramseier), Gut (79e Willi), Kuster (68e Krisztin); Humm, Franssi. Entraîneur : Dorjee Tsawa.

Yverdon : Zurkinden ; Nkamo, Spälti, Miocevic, Tanburini ; Hurni (59e Mallaun), A. Fallet, Riat (81e L. Fallet), Pajovic ; Krasniqi ; Nicaty (81e Schmoutz). Entraîneur : Frédéric Mauron.

Notes : Heerenschürli, 240 spectateurs. Arbitrage de Stefan Scherrer, qui avertit Pajovic (74e, antijeu).

 

Florian Vaney

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rédaction