Logo

Yverdon n’aura pas tenu le coup après la pause

7 septembre 2009

Le RCY a été battu par Stade Lausanne lors du premier match de la saison de Ligue nationale A de rugby.

Le sens du sacrifice des Yverdonnois (en vert) n’aura porté ses fruits qu’en première mi-temps, suite de quoi les Lausannois ont passé l’épaule.

Le sens du sacrifice des Yverdonnois (en vert) n’aura porté ses fruits qu’en première mi-temps, suite de quoi les Lausannois ont passé l’épaule.

«Allez les gars! Ni remords, ni regrets!» Telles étaient les paroles de Didier Vasseur, président du club d’Yverdon, pour motiver ses troupes avant l’entame de la rencontre. Pour ce premier match de la saison, l’équipe nord-vaudoise accueillait le Stade Lausanne, une formation composée de nombreux mercenaires, comme en témoignaient les conseils distillés essentiellement en anglais par son staff.

Supérieurs sur le papier, les visiteurs se montraient fébriles et faisaient les frais du bon début de match d’Yverdon. Cette tendance allait se répercuter au quart d’heure de jeu sur le tableau d’affichage par le biais d’un essai. Inscrits par Bechir, les cinq premiers points des locaux étaient le fruit d’une formidable poussée collective, qui traduisait alors la supériorité du quinze nord-vaudois à la mêlée.

«Il est au point de rupture», «ils ne sont pas à l’aise», pouvait-on entendre dans les rangs des spectateurs yverdonnois tout au long de la première période. Visiblement gênés par l’âpreté au combat de leurs adversaires, les Lausannois montraient effectivement des signes d’agacement, mais pouvaient revenir au score en transformant une pénalité (32e). De 5-3 à la mi-match, le résultat passait à 5-6, puis à 5-11 en faveur des visiteurs en début de seconde mi-temps. Ils obtenaient bientôt trois points supplémentaires, mais Yverdon parvenait fort heureusement à riposter rapidement pour ramener la marque à 8-14. «Nous sommes à un essai transformé de l’équipe adverse», rappelait alors Didier Vasseur. A nouveau dans une bonne dynamique, les locaux ne parvenaient pas à exploiter un en-avant sifflé contre le Stade Lausanne tout près de sa ligne de but. «On ne va pas gagner», pouvait-on alors entendre dans le public. Yverdon avait laissé passer sa chance et encaissait un nouvel essai transformé qui donnait le résultat final: 8-21.

«Dans l’ensemble, Lausanne mérite sa victoire, mais nous avons eu nos chances. Comme souvent, des petits détails ont fait la différence. Par ailleurs, on a pu constater que nous sommes courts physiquement, il faudra donc rectifier le tir aux entraînements de la semaine prochaine», analysait Didier Vasseur à l’issue de la rencontre.

Yverdon – Stade Lausanne 8-21 (5-3)
Essais: 16e Bechir (5-0); 47e Newitt (5-11); 76e Dervey (8-19), transformé par Meyer (8-21). Pénalités: 32e Meyer (5-3); 44e Meyer (5-6); 57e Meyer (5-14); 59e Brewo (8-14).
Yverdon: Juillerat (45e N. Steiner), Prellaz, Bechir, Y. Steiner (58e Michel), Passera (58e Gart), V. Plantier, B. Plantier, Coulot, Reffit, Brewo, Brandt, Saadi, Lepifre, Cornu, Tahir.
Lausanne: Borrer (53e Vizet), Sachet, Rossier, Meyer, Obolensky (84e Balestra), Bernasconi, Dervey, Simpson (45e Mc Clean), Image (78e Pitt), Kull (49e Carroll), Amorim, Gray, Cafiero (84e Dahinoen), Newitt (75e Paquier), Richard.
Notes: Terrain des Vuagères, 200 spectateurs. Arbitre: Manuel Mouta.
Ludovic Pillonel