Logo
Yverdon sacré 34 ans après!
© Champi

Yverdon sacré 34 ans après!

18 juin 2022

Rugby, finale des playoffs de LNA – Dominateur du championnat depuis deux saison, mais privé de pouvoir aller chercher un titre par le Covid en 2021, le RCY a été couronné, cet après-midi au Stade municipal. Les Yverdonnois ont remporté la finale, s’imposant 37-27 contre Genève Plan-le-Ouates.

Ambiance de feu, par presque 35 degrés, au Stade municipal. Le RC Yverdon recevait Genève Plan-les-Ouates et sa nombreuse et bruyante cohorte de supporters. Un duel de défenses de fer sur le papier, entre le favori nord-vaudois et l’outsider GEPLO, auteur d’une excellente fin de saison.

Il s’agissait aussi de la première finale du XV de la Cité thermale depuis celle, perdue à Genève en 2010. Et une occasion d’enfin ajouter un troisième titre à son palmarès, après ceux de 1987 et 1988. De quoi donner le ton de cette rencontre pour les homme d’Alexandre Farina.

Si les visiteurs ont porté les premières banderilles de la rencontre, le RCY n’a pas tardé à réagir à l’ouverture au score sur pénalité. Le Polonais volant Patryk Reksulak a créé une première brèche dans la défense genevoise et, au terme d’une magnifique action collective, c’est Yves Nganoa qui est allé aplatir. Le bougre a été imité quelques minutes plus tard par Grégory Fortes, puis par l’intenable Patryk Reksulak. C’était alors 24-6: Yverdon était parfaitement dans son match, et il a écrasé la première mi-temps (27-6)!

GEPLO a alors lancé du sang frais au retour des vestiaires, avec quatre nouveaux hommes pour tenter d’inverser le cours de choses. Mais pour cela, il fallait faire douter, plier, et même rompre la meilleur défense de LNA. Et tandis que les visiteurs tentaient d’inscrire un premier essai, le botteur local Adrien Girard continuait à creuser l’écart, tandis que Kacper Lawski, le colosse de Lodz, haranguait la foule. Le sacre ne pouvait pas échapper aux protégés d’Alex Farina et Xavier Dobbelaere, si puissants et sûrs de leur fait.

Les Genevois ont néanmoins fait légèrement renaître l’espoir dans les dix dernières minutes du match, quand ils ont inscrit deux essais coup sur coup, alors que les Nord-Vaudois pensaient peut-être avoir partie gagnée et évoluaient à quatorze.

C’est alors devenu la grosse bagarre, les visiteurs mettant les bouchées double et inscrivant un dernier essai sur le gong. Trop tard pour renverser le match.

En remportant le titre national, en ramenant la coupe à la maison 34 ans après, Yverdon a récolté les fruits de deux saisons de domination totale.

 

 

Yverdon – Genève Plan-les-Ouates 37-27 (27-6)

Yverdon: Gorman, Hoquet, Viennet; Marmier, Grange; Fortes, Dallet, Lawski; Motaung, Renaut; Colin, Bolomier, Nganoa, Girard, Reksulak. Sont entrés: Accerani, Pastor, Bernal, Eternod, Chevrolet, Pantillon, Scoliège, Steiner. Entraîneur: Alexandre Farina.

Essais: 12e Nganoa, transformé par Girard 10-3; 22e Fortes, transformé par Girard 17-6; 34e Reksulak, transformé par Girard 24-6; 65e Nganoa, transformé par Girard 37-6.

Pénalités: 11e Girard 3-3; 40e Girard 27-6; 48e Girard 30-6.

GEPLO: Debarge, Chamand, Leroux; Bichler, Courtial; Roux, Diller, Paquette; Chambat, Bel; von der Weid, Denans, Quesada, Scassellati, Hirsch. Sont entrés: Girardot, Soulé, Broux, Wagner, Auvillain, Piazza, Nouboussi. Entraîneur: Jean-Camille Nonnat.

Essai: 70e Chamand, transformé par Bel 36-13; 73e Wagner, transformé par Hirsch 37-20; 80e essai collectif, transformé par Bel 37-27.

Pénalités: 6e Bel 0-3; 17e Bel 10-6.

Notes: Stade municipal, 1210 spectateurs. Arbitrage d’Ethan Glass. Carton jaune: Hirsch (20e), Paquette (58e), Lawski (77e). Carton rouge: Pastor (57e).

Manuel Gremion