Logo

Yverdon veut des nouveaux abris vélo

20 décembre 2013

Dans le cadre du projet d’agglomération, la Municipalité sollicite un crédit de 1,6 million de francs pour aménager 57 sites de stationnement pour deux-roues.

La gare d’Yverdon-les-Bains compte 480 places de stationnement.

La gare d’Yverdon-les-Bains compte 480 places de stationnement.

Yverdon-les-Bains compte plus de 20 000 vélos, mais seulement 2905 places de stationnement pour deux-roues. De plus, sur ces dernières, 38% sont abritées et 65% disposent de supports de fixation, alors que l’Office fédéral des routes (Ofrou) préconise que toutes les places sur le domaine public en soient équipées, afin de permettre d’accrocher son cycle à un système fixe.

Pour combler cette lacune, ainsi que, dans le cadre du projet d’agglomération, «améliorer le report modal entre la voiture et le vélo, d’une part, mais aussi entre les transports publics et le vélo, d’autre part», la Municipalité yverdonnoise sollicite un crédit d’investissement de 1,623 million de francs. Celui-ci servira à aménager des abris vélos sur l’ensemble du territoire communal, soit sur une soixantaine de sites. Au total, 1200 places seront équipées de support de fixation et quelque 500 places totalement nouvelles seront créées.

Le projet ne vise cependant pas uniquement à fluidifier le trafic au centre-ville, mais également à lutter contre le fléau des vols de vélos qui frappe la cité nord-vaudoise (250 plaintes déposées en 2012 auprès de la police).

Subventions

Concernant le volet financier du projet, la Ville compte sur des subventions fédérale (536 200 francs) et cantonale (229 800 francs). Au final, donc, le trésor communal devra assurer les 857 000 francs restants. L’investissement sera amorti sur vingt ans.

 

La salle de gymnastique Pestalozzi détruite

En juillet 2012, la Municipalité informait de la fermeture de la salle de gymnastique du Collège Pestalozzi en raison de l’affaissement important du bâtiment. Aujourd’hui, elle demande un crédit de 250 000 francs pour sa démolition, ainsi qu’un second crédit de 490 000 francs pour l’étude de la reconstruction d’une salle de gym et de deux salles de rythmique. Le crédit de la réalisation (4,2 millions) sera sollicité plus tard.

 

Yan Pauchard