Logo

La bataille du coteau des Remparts

12 décembre 2017 | Edition N°2143

Grandson – Alors que la Municipalité s’apprête à mettre en consultation des plans, l’Association des amis du Coteau fourbit ses armes.

Les Amis du Coteau veulent un parc public, rien de plus. ©Michel Duperrex

Les Amis du Coteau veulent un parc public, rien de plus.

Si la plus connue des batailles de Grandson est celle de 1476, la plus longue est sans conteste celle entamée il y a plus de trente ans sur le coteau des Remparts, une large bande constituée de prairie et de petits jardins.

Dans les années 1980 déjà, un projet immobilier avait suscité une vive contestation, en raison de la hauteur des immeubles projetés. Mais aussi parce que certains amoureux du bourg ne veulent pas entendre parler de constructions modernes à proximité de la vieille ville.

A l’époque, il était question de créer quelque 140 logements. Devant l’opposition locale, et suite à la venue de l’avocat Rudolf Schaller, alors conseil de Franz Weber, la Municipalité avait retiré le projet. Une partie des terrains que la Commune avait acquis au prix fort ont, ensuite, été classés en zone intermédiaire.

Un projet, bien plus modeste, a refait surface en 2010. Le Service cantonal de l’aménagement du territoire était prêt à soutenir un projet de faible densité. Un concours a d’ailleurs été organisé à cette occasion.

Depuis, face à la complexité et au prix de construction d’un parking souterrain sur la place du Château, la Municipalité a étudié la faisabilité d’un tel objet, avec des logements, sur le coteau des Remparts. Selon Antonio Vialatte, municipal en charge de l’urbanisme, il a été présenté à la commission ad hoc et une rencontre est agendée avec l’Association des Amis du Coteau, avant la mise en consultation, début 2018.

Enregistrer

Enregistrer

Isidore Raposo