Logo

«C’est comme dans un jeu vidéo»

10 février 2017 | Edition N°1932

Hockey – 1re ligue – Le HC Vallée de Joux affronte le leader Sion, demain, au premier tour des playoffs. L’attaquant Vincent Le Coultre croit aux chances de son équipe. Ce sera David contre Goliath.

Le Combier Vincent Le Coultre, prophète en son pays. ©Michel Duvoisin

Le Combier Vincent Le Coultre, prophète en son pays.

Qualifié pour la première fois de son histoire pour les playoffs de 1re ligue, le HC Vallée de Joux se rend à Sion, demain (coup d’envoi à 19h), pour y affronter le premier du championnat. Entre fierté, excitation et appréhension, l’attaquant vedette de la formation nord-vaudoise Vincent Le Coultre livre ses impressions.

 

Vincent Le Coultre, quel est votre sentiment après cet exploit historique ?

C’est une fierté personnelle, bien sûr, mais également pour le club. Cette saison restera gravée dans l’histoire du HC Vallée de Joux. Après notre victoire à Saint-Imier (ndlr : un succès 6-3 qui a assuré la participation aux séries finales), c’était de la folie dans le vestiaire. Aujourd’hui, notre objectif est atteint. On n’a plus rien à perdre.

Sans certains passages à vide, vous auriez même pu valider votre ticket plus tôt.

Oui, notre qualification a mis du temps à se dessiner. On n’a pas joué un très bon quali-masterround. Nos deux défaites à domicile lors des deux matches inauguraux n’ont rien arrangé. Mais, après les Fêtes, on a fait preuve de plus d’autorité et on a retrouvé notre niveau de jeu du début de saison. Quelque part, c’est encore plus beau comme ça. On a joué nos derniers matches comme des finales, avec un super état d’esprit. Cette qualification, c’est comme dans un jeu vidéo : on vient de grimper d’un niveau.

Même si vous vous êtes inclinés 8-6 lors de votre dernier match (contre Franches-Montagnes), votre secteur offensif tourne à plein régime. De bon augure avant d’affronter Sion ?

Honnêtement, on voulait gagner, mais ce n’est jamais évident de jouer un match pour beurre. Au sujet des six buts inscrits, ils nous permettent d’arriver en confiance face à Sion, qui possède la meilleure attaque du championnat.

Et une des meilleures défenses, également. Ce qui n’est de loin pas votre cas…

C’est vrai. En défendant comme contre Franches-Montagnes, l’ardoise sera encore bien plus salée face à Sion. Mais il faut aussi souligner qu’on a joué toute la saison à quatre défenseurs. Ils se sont montrés solidaires et ont fait un super boulot. Vraiment, toute l’équipe leur tire son chapeau.

Au côté de Star Forward, Sion semble au-dessus de tout le monde. Quel sera le secret pour ne pas prendre la porte après trois matches (la série se joue au best of 5)?

Il faudra se montrer solide défensivement. Ce sera la clé. Il faudra également faire preuve de beaucoup d’autorité et rester concentrés durant soixante minutes. On l’a vu : contre Sion, il nous est arrivé d’encaisser six buts en six minutes. Si nous évitons ce genre de passages à vide, alors on peut se permettre de rêver.

Il faudra également éviter les pénalités.

Oui, c’est notre talon d’Achille. On doit absolument corriger le tir de ce côté-là car, en face, il y a des joueurs rapides, des techniciens et des fines gâchettes. Même si nous ne sommes pas ridicules en boxplay non plus.

Votre équipe est passée par tous les états d’âme cette saison. L’ambiance est-elle toujours au beau fixe dans le vestiaire ?

Absolument ! Il y a eu beaucoup de rumeurs qui disaient notre groupe divisé. Croyez-moi, c’est tout le contraire. Tant aux entraînements qu’aux matches, tout le monde est motivé et concerné. On essaie aussi d’organiser des activités en-dehors de la glace, ça nous permet de rester soudés. C’est l’un de meilleurs vestiaires que j’ai connus de toute ma carrière.

Yverdon joue aussi

En 2e ligue, le HC Yverdon commence les playoffs ce soir. Les hommes de Jiri Rambousek reçoivent Moutier à 20h. En 3e ligue, Vallorbe accueille Lausanne 4 Clubs demain à 18h, aux 3 Vallons.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Simon Gabioud