Logo

Des trésors d’Histoire s’abritent à l’usine

3 octobre 2018 | Edition N°2344

Yverdon-les-Bains – Le Musée d’Yverdon et région rapatrie ses collections archéologiques dans un dépôt remis à neuf.

Corinne Sandoz (à g.) et France Terrier ont mené le projet tambour battant.  © Gabriel Lado 

Pour l’instant, il ne s’agit que de grandes salles pleines d’étagères vides. Mais dès ce mois, l’aile 12 des anciennes usines Leclanché, à Yverdon-les-Bains, accueillera les milliers d’artéfacts archéologiques du Musée d’Yverdon et région. Pour l’occasion, le bâtiment a été retapé afin d’en faire un nouveau dépôt adapté aux normes de protection du patrimoine.

Une urgence palpable

Jusque-là éparpillées dans des entrepôts provisoires, les collections archéologiques souffraient de mauvaises conditions de conservation. Un problème pour l’établissement qui a pour mission de préserver ce patrimoine. «La situation était catastrophique», affirme France Terrier, directrice et conservatrice du Musée d’Yverdon et région, qui explique que seulement 5% des pièces sont exposées, le reste devant être stocké.

Après de rudes négociations, notamment avec les autorités yverdonnoises, c’est sur l’ancien site de Leclanché que s’est jeté le dévolu de l’institution. Ce sont donc pas moins de 340 m2 que le musée loue pour une durée d’au minimum cinq ans. La Commune met d’ailleurs la main au portefeuille pour payer le loyer du bail qui s’élève à 51 000 francs par année. Les travaux d’aménagement – isolation, revêtement, ventilation, sécurité, matériel – auront, eux, globalement coûté 550 000 francs sur trois ans et ont été financés grâce au soutien d’entreprises régionales et une levée de fonds effectuée par le musée.

En plus de répondre aux normes actuelles, ce nouveau dépôt est conçu pour mettre en valeur le patrimoine et «le faire vivre», même en dehors des expositions. «Ce n’est pas un deuxième musée, mais un lieu vivant que la population pourra s’approprier», explique la conservatrice des collections archéologiques, du musée, Corinne Sandoz. Pour ce faire, les deux femmes imaginent déjà mettre sur pied des visites d’écoliers ou encore des projets avec les artisans du quartier (lire encadré).

____________________________________________________________________________

Le site se dévoile

Ce vendredi, dès 17h30, le Musée d’Yverdon et région inaugurera son nouveau dépôt au Village 52, dans les anciennes usines Leclanché. Pour célébrer ce déménagement et encourager les synergies entre artistes, artisans et écoles de l’avenue de Grandson 48, c’est tout le quartier qui ouvrira ses portes le lendemain, afin de montrer au public la diversité de ses activités.

Guillaume Guenat