Logo
La grande mue de la gare du Day est lancée
Serge Planchamp, chef de projet aux CFF, lors des opérations de montage du bâtiment technique. L’immeuble de l’ancienne gare, occupé par un locataire et des locaux de service, sera conservé. 

La grande mue de la gare du Day est lancée

4 avril 2021

La gare du Day a été le théâtre, mardi, d’une opération spectaculaire. En effet, en l’espace de quelques heures, le consortium Promeco a posé, pour le compte des CFF, les éléments du nouveau bâtiment qui abritera les installations techniques de commande des aiguillages et de la signalisation, l’informatique et les appareillages de télécommunication propres à l’entreprise de transports.

L’opération a été rondement menée et, en fin de journée, le nouveau bâtiment, érigé à proximité de la gare, était prêt à accueillir les installations de sécurité, une opération qui prendra quelques mois, en raison de la complexité des équipements. Deux autres bâtiments du même type, composés d’éléments préfabriqués, seront montés début mai à Croy-Romainmôtier et à La Sarraz, pour abriter des équipements identiques.

Ce renouvellement des installations techniques fait partie d’un large programme national, qui a également concerné la gare de la capitale vaudoise il y a deux semaines à peine. En effet, à l’occasion de la migration des systèmes, réalisée avec succès, le trafic ferroviaire a été réduit au strict minimum durant un week-end. «On fera la même opération qu’à la gare de Lausanne, mais à une plus petite échelle», explique Serge Planchamp, chef de projet aux CFF.

Pour le tronçon Daillens – Vallorbe, les CFF vont investir quelque 40 millions de francs pour le renouvellement des installations de commande des aiguillages et des signaux, montant auquel il faudra ajouter quelque 10 millions de francs pour la nouvelle gare du Day, dont les travaux d’aménagement ont également débuté, environ 300 mètres au nord (direction Vallorbe) de la gare actuelle, en bordure de la nouvelle zone industrielle.

Le basculement vers le nouveau système de gestion est programmé à la mi-mai 2022, soit un peu plus tard que prévu, précise Serge Planchamp, chef de projet aux CFF, qui supervisait les opérations mardi au Day. A ce moment-là également, le trafic sera totalement interrompu entre Daillens et Vallorbe, et les CFF proposeront un service de substitution par la route.

Il faut relever que les équipements électromécaniques en fonction ont été mis en service dans les années 1950. Ces derniers sont parfaitement fiables, mais ils n’offrent pas la même flexibilité en termes opérationnels. Or l’extension du RER jusqu’à la vallée de Joux ne peut se faire efficacement qu’avec les équipements de nouvelle génération.

C’est aussi cette contrainte qui exige la création d’une nouvelle gare au Day, quelques centaines de mètres plus au nord de l’arrêt actuel. Ainsi, les trains venant de Lausanne et se dirigeant vers la vallée de Joux pourront refouler très rapidement. Pendant que les passagers descendront, le mécanicien passera à l’autre extrémité du convoi pour repartir en direction du Pont.

Le montage du nouveau bâtiment technique a fait l’objet d’une planification minutieuse. En effet, les fondations ont été préparées et, mardi à la première heure, un camion-grue de 60 tonnes de l’entreprise Fanger Kran a pris en charge l’un des éléments les plus lourds de la structure – les extrémités du bâtiment pèsent 32 tonnes – pour le mettre en place.

Tout au long de la journée, des convois surbaissés venus de Suisse alémanique par l’autoroute, transportant chacun un élément – les sept pièces intermédiaires ne pesaient que 22 tonnes chacune – se sont succédé pour être pratiquement déchargés dès leur arrivée. Il n’y a ainsi pas eu plus de deux poids lourds simultanément à la gare du Day.

L’opération de montage de ce lego géant se déroulant à proximité des caténaires, les agents ont veillé à ce que les personnes et les engins puissent œuvrer dans des conditions de sécurité optimales. On relèvera encore que pour la pose des éléments les plus lourds, le camion-grue a été stabilisé avec des contre-poids totalisant 72 tonnes!

Et si l’opération frappe par un certain gigantisme, les différentes pièces de ce lego ont été assemblées au millimètre près.

Si la planification est respectée, les nouvelles installations d’enclenchement, de gestion des aiguillages et des signaux seront opérationnelles en mai 2022. Tout sera donc prêt pour la mise en service du RER à la rentrée d’août 2022.

Isidore Raposo