Logo

La STRID recycle même le soleil

18 juin 2015

Yverdon-les-Bains – L’entreprise de gestion des déchets a inauguré, hier, la nouvelle centrale photovoltaïque installée sur les toitures de ses bâtiments. Un projet ambitieux, cofinancé par la Ville, qui devrait permettre de répondre aux besoins de près de 200 foyers.

La nouvelle centrale compte 4000 m2 de panneaux photovoltaïques. © Nadine Jacquet

La nouvelle centrale compte 4000 m2 de panneaux photovoltaïques.

Un peu moins d’un demi-terrain de foot, soit exactement 4000 m2, offrant six expositions différentes, pour une puissance maximale de 600 kW et une production annuelle pouvant atteindre jusqu’à 600 000 kWh -ce qui correspond aux besoins d’environ 190 ménages consommant en moyenne 3200 kWh/ an: voilà le pedigree de la dernière née des centrales photovoltaïques de la Ville d’Yverdon-les-Bains.

Une installation, située sur les toits des bâtiments de STRID S.A., inaugurée, hier matin, par les autorités et la direction de l’entreprise de gestion des déchets lors d’une petite partie officielle.

Sept fois plus puissante

Une concrétisation particulièrement saluée par les deux partenaires, puisque cette dernière, dont la responsabilité d’exploitation revient au Service des énergies, représente un pas important dans la politique énergétique de la Cité thermale, laquelle, pour rappel, veut renforcer la production d’électricité à partir de sources renouvelables.

En effet, si cette centrale n’est pas la première du genre à voir le jour sur sol yverdonnois, elle offre, de par sa configuration, une puissance sept fois plus supérieure à celle déjà existante au Parc scientifique et technologique.

Quant à l’investissement, qui se chiffre à 1,25 million réparti, à parts égales, entre la STRID et la Ville -mariage imputable au fait que la STRID désirait utiliser le potentiel énergétique de ses toitures sans pour autant vouloir devenir elle-même productrice d’énergie-, il a été qualifié de «peu risqué du fait que cette technologie est maîtrisée et que le projet est à la fois rentable et durable».

Pour rappel, d’ici 2020, la Municipalité d’Yverdon-les-Bains souhaite produire localement 20% des besoins énergétiques de la ville à partir de sources d’énergies renouvelables, dont plus du quart proviendra du solaire.

Rédaction