Logo

Le Moulin de retour sur ses terres

13 septembre 2018 | Edition N°2331

Yverdon-les-Bains  –  La coopérative a ouvert un dépôt-magasin à la route de Lausanne. Elle étudie la reconstruction.

La parenthèse d’Echallens a été refermée (lire encadré dans notre édition papier). Sept mois après le sinistre qui a ravagé ses installations historiques de la rue Cordey, le Moulin d’Yverdon a repris ses activités sur le territoire communal, plus précisément à la route de Lausanne 10, dans une grande halle située à l’extrémité ouest du long bâtiment qui abrite, entre autres, la Migros d’Yverdon-Sud.

Nouveau président du Moulin, Jean-Daniel Cruchet, syndic de Giez, n’est pas peu fier de son équipe. En effet, dans ces installations provisoires, huit collaborateurs de la société œuvrent dans une bonne ambiance, sous l’œil bienveillant de Sandrine Brodard, promue assistante de direction, qui assume la surveillance opérationnelle.

Pendant qu’une femme remplit les flacons d’huile de tournesol, son collègue met le quinoa frappé du label IPSuisse en sachets. «Nous avons l’exclusivité de ce travail et nous allons peut-être l’étendre aux graines de tournesol et aux lentilles», souligne Jean-Daniel Cruchet.

Le même assortiment

Dans cette grande halle servant à la fois de dépôt et de magasin, les clients du Moulin trouvent tous les produits qu’ils avaient l’habitude d’acquérir à la rue Cordey. Des boulangers de la place ont d’ailleurs repris leurs bonnes habitudes et viennent s’y approvisionner en farine. «L’installation d’huile de noix de la rue Cordey a été préservée. Elle fonctionnera à nouveau cet hiver», explique le président.

Un fournisseur familial

Lorsque la convention passée avec le Moulin d’Echallens a été rompue (lire encadré), les responsables de l’institution yverdonnoise ont eu peu de temps pour trouver un partenaire produisant des farines artisanales.

«Nous avons la chance de collaborer avec le Moulin Landshut à Utzenstorf, dans le canton de Berne. C’est une entreprise familiale qui travaille avec la même philosophie que nous», relève Jean-Daniel Cruchet.

Sa propre marque

Dans quelques jours, les sacs de farine portant les couleurs du Moulin d’Yverdon feront à nouveau leur apparition. L’ensemble des collaborateurs, mais aussi les clients s’en réjouissent.

 

Isidore Raposo