Logo

Sandrine Mauron jouera en Allemagne

23 mai 2019 | Edition N°2505

La footballeuse de Valeyres-sous-Montagny a signé son premier contrat à l’étranger, à Francfort-sur-le-Main. Elle s’est engagée jusqu’en 2021 avec le club allemand.

Après cinq années passées au FC Zurich (quatre titres et quatre Coupe de Suisse remportées), Sandrine Mauron avait annoncé dans nos colonnes “vouloir tout faire”  pour tenter sa chance à l’étranger la saison à venir. Ce sera chose faite, puisque la milieu de terrain va quitter le FCZ pour le 1. FFC Francfort, en Bundesliga, comme l’a annoncé son futur club sur sa page internet.

“C’est un challenge, une nouvelle opportunité qui se présente à moi. C’est aussi un rêve, lance-t-elle, aux anges. Le défi sera de m’adapter à mon nouvel environnement et, aussi, au niveau de jeu de ce championnat que je vais découvrir.”

Sandrine Mauron (22 ans) a signé un contrat pro, mais elle a demandé à pouvoir avoir un petit job à côté du foot. “Je suis très heureuse de découvrir la Bundesliga, l’une des meilleures ligues du monde, poursuit-elle. Géraldine Reuteler (ndlr: attaquante de l’équipe de Suisse évoluant à Francfort) m’a dit beaucoup de bien du club, ce qui a renforcé mon envie de venir passer un nouveau cap dans ma carrière avec le club ayant remporté le plus de titres en Allemagne. Il se passe quelque chose au sein de cette équipe, qui a terminé 5e avec l’effectif le plus jeune du championnat. Je me réjouis de faire partie de ce projet.”

Le club de l’Hesse, quatre fois vainqueur de la Ligue des champions (en 2002, 2006, 2008 et 2015), a ainsi complété son milieu de terrain pour le prochain championnat.

Tant le manager Siegfried Dietrich que l’entraîneur Niko Arnautis relèvent la nature sympathique et ouverte de Sandrine Mauron. Des qualités humaines qui, estiment-ils, lui permettront de parfaitement s’intégrer dans son nouveau club. Sur le terrain, ils soulignent sa flexibilité au milieu de terrain, son expérience internationale et sa détermination.

© Photo: 1. FFC Frankfurt

Manuel Gremion