Logo

Sergei Aschwanden renonce au poste de chef des sports

13 mai 2016 | Edition N°1742

Yverdon-les-Bains – Le médaillé olympique de Pékin fait finalement faux bond à la Ville.

Coup de théâtre à Yverdon-les-Bains! Annoncé comme le chef du nouveau Service des sports de la Ville (La Région Nord vaudois du 29 avril), Sergei Aschwanden a finalement renconcé au poste. Il y a deux jours, l’ancien judoka contactait la Municipalité pour l’avertir que son employeur actuel, la Commune d’Ollon-Villars, lui avait proposé une surrenchère salariale. «Nous avons refusé d’entrer dans ce jeu et d’entamer une nouvelle négociation, alors que le contrat était conclu; le lien de confiance était rompu», relève le syndic d’Yverdon-les-Bains, Jean-Daniel Carrard, qui ne cache pas sa surprise et sa déception.

«Visiblement, le fair-play n’est pas toujours de mise», soupire Jean-Daniel Carrard, un brin amer. Il est vrai que l’annonce de l’arrivée prochaine de Sergei Aschwanden, médaillé olympique à Pékin, avait suscité un engouement certain dans la Cité thermale. Dans un premier temps, ce dernier avait, également, manifesté beaucoup d’intérêt pour le poste, soulignant qu’il se voyait déjà organiser des manifestations sportives, voire, même, d’attirer dans le Nord vaudois le siège d’une fédération internationale. Avant de faire faux-bond. Un volte-face qui pourrait, également, s’expliquer par certaines ambitions de l’ancien judoka, au sein de l’organisation des Jeux olympiques de la Jeunesse (JOJ) en 2020.

Pas de procédure judiciaire

Bien qu’elle considère la décision de Sergei Aschwanden comme une non-entrée en service, la Ville a fait savoir, hier, par voie de communiqué de presse, qu’elle «n’entamerait pas une procédure judiciaire pour obtenir les justes dommages auxquels elle aurait droit suite au tord causé». «Ce n’est pas non plus la fin du monde, relativise Jean-Daniel Carrard. Nous allons, maintenant, nous concentrer sur la reprise des recherches d’un chef du Service des sports».

Yan Pauchard