Logo

Soutien pour la filière locale du bois

12 avril 2018 | Edition N°2224

Dans le canton de Vaud, environ 39% du territoire est constitué de forêts. Afin de promouvoir la filière régionale du bois, un programme quadriennal a été lancé en 2013, soutenu par plusieurs organisations régionales, dont l’Association pour le développement des activités économiques de la vallée de Joux (Adaev), et des organisations professionnelles. Les différentes entités ont signé une convention visant à offrir un appui, avec le soutien du Canton, aux entreprises vaudoises qui utilisent du bois local.

Un nouveau partenaire

Le programme pilote a pris fin l’année dernière, mais la démarche est prolongée avec l’arrivée d’un nouveau partenaire régional: l’Association pour le développement du Nord vaudois (ADNV). «La filière du bois subit une forte pression économique, nous voulons la consolider et aider à gérer les forêts de manière raisonnable», précise Christine Leu, responsable du développement régional à l’ADNV.

Même si un certificat atteste la provenance suisse du bois depuis 2010, la Nord-Vaudoise, également municipale à Grandson, estime que ce n’est pas suffisant: «C’est une filière assez morcelée, il faut favoriser les collaborations interentreprises et renforcer la diffusion des innovations dans le domaine.»

Pas seulement utile comme source d’énergie

Le bois est connu surtout pour son utilité comme source d’énergie, mais les organisations signataires de la convention veulent aussi mettre en avant son importance comme matériau de construction. «C’est une ressource qui ne sert pas uniquement à bâtir des chalets. Les normes de sécurité ont été adaptées et des structures plus modernes peuvent aujourd’hui être fabriquées.»

Stives Morand, président de l’Adaev et syndic du Chenit – qui occupe la quatrième place des communes suisses ayant la plus grande surface forestière – ne peut qu’approuver. En effet, pour construire le toit de l’Hôtel de Ville du Sentier, un bâtiment historique actuellement en pleine rénovation, le choix s’est posé sur du bois de la vallée de Joux. «La filière régionale nous a bien aidés pour ces travaux. Plus nombreux nous sommes autour de la table, mieux c’est», affirme le Combier.

Pour venir en aide aux collectivités publiques et aux entreprises privées, le Conseil d’Etat a décidé d’allouer, dès cette année, un montant de 840 000 francs, réparti sur quatre ans.

Gianluca Agosta