Logo

Une appli pour faire ses emplettes à la ferme d’à côté

12 septembre 2019 | Edition N°2580

Nord Vaudois – Créée par deux Valaisans, une plateforme donne un coup de pouce aux producteurs pour les mettre en relation avec les consommateurs. Cette démarche, qui vise à favoriser la vente directe, est notamment soutenue par l’Association pour le développement du Nord vaudois.

C’est en allant chercher son litre de lait cru chez le paysan du coin que Jacques Martinez s’est rendu compte que celui-ci n’avait pas les outils nécessaires pour mettre en valeur son produit. «Faute de temps, il ne savait pas comment promouvoir la vente directe sur son exploitation», se souvient le Valaisan. Fort de ce constat, il a décidé, en collaboration avec le développeur Patrick Tacchini, de créer une application numérique pour mettre en relation les producteurs et les consommateurs. C’était il y a un peu plus de deux ans.

Lancée il y a cinq mois à Martigny, la plateforme mon-producteur.ch a déjà séduit plus de 21000 consommateurs et une centaine de producteurs. Et dans le Nord vaudois? «On s’est rendu compte que le secteur agricole avait tendance à travailler en vase clos», soutient Christine Leu, coordinatrice régionale de l’Association pour le développement du Nord vaudois (ADNV). Et d’ajouter: «Cependant, il existe une multitude de produits et de services qui mériteraient d’être connus. On ne veut pas réinventer la roue, mais l’application est un outil simple et utile pour les producteurs et les consommateurs.» Cet avis est aussi partagé par la Fondation rurale interjurassienne (FRI) et l’Association pour le développement des activités économiques de la vallée de Joux (ADAEV) qui soutiennent également l’initiative de Jacques Martinez.

«Un sacré plus»

Mais concrètement, comment cela fonctionne? Une dizaine d’ambassadeurs, dont trois dans le canton de Vaud, sillonnent la Suisse romande à la rencontre des producteurs qui souhaitent rejoindre la plateforme numérique. Exploitant agricole à Bavois, Joachim Vez a tout de suite été enthousiaste à l’idée de promouvoir ses bières artisanales via cette application. «On n’a pas forcément le temps de faire de la publicité pour la vente directe, c’est un sacré plus», assure-t-il. Actif depuis quelques mois sur la plateforme, le jeune homme reconnaît toutefois qu’il n’a pas encore le recul nécessaire pour mesurer le résultat de la démarche. «Je suis curieux de savoir ce que cela va donner.»

Plusieurs producteurs du Nord vaudois proposent aussi du miel, du fromage, du saucisson et d’autres produits du terroir grâce à cet outil numérique comme La Ferme vaudoise, à Yverdon-les-Bains, et la Fromagerie Tyrode, à L’Auberson.

Les deux tiers des coûts liés à l’inscription sont pris en charge par le programme PHR Économie lancé par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO). Ainsi, les producteurs régionaux doivent débourser 100 francs pour l’inscription et 150 francs dès la deuxième année.

Par ailleurs, un nouvel onglet a été lancé, hier, pour permettre aux producteurs de proposer des services comme des activités agrotouristiques, des services de traiteur ou des locations de salle. L’application est disponible dans les trois langues sur la plateforme Android et le sera prochainement sur iOS.

Valérie Beauverd