Logo

Vuiteboeuf tient ses champions

25 juillet 2017 | Edition N°2045

Karting – La piste nord-vaudoise a reçu une ribambelle de pilotes d’excellent niveau, dimanche dernier. L’occasion pour ces ténors du volant de s’affronter pour le plaisir et, par la même occasion, pour la bonne cause.

Le Vaudois Mathéo Tuscher pose avec son bolide. Dimanche à Vuiteboeuf, il a remporté la première manche, puis a fini 6e de la seconde. ©Michel Duperrex

Le Vaudois Mathéo Tuscher pose avec son bolide. Dimanche à Vuiteboeuf, il a remporté la première manche, puis a fini 6e de la seconde.

Dans le sillage du populaire Mucokart, la Journée des champions s’installe petit à petit comme l’autre événement phare du Karting de Vuiteboeuf. Un peu moins de promotion, mais tout autant de spectacle, et le même principe de redistribution des fonds récoltés à une association. Pour la troisième édition, dimanche, l’Arche de Kira, qui prône la protection et l’adoption des animaux, en bénéficiait. Et en l’absence de dernière minute de Sébastien Buemi, bien contre son gré, Louis Delétraz se retrouvait tout en haut de l’affiche. «Je n’avais pas de course à cette date, c’est donc bien volontiers que j’ai accepté l’invitation, lâchait le très prometteur pilote de F2, qui roulera à Budapest, sur le célèbre Hungaroring, ce weekend. Non seulement c’est pour la bonne cause, mais en plus je prends toujours un plaisir fou à participer à ce genre d’événements, ainsi qu’à retoucher au karting.»

 

Courses endiablées

 

Les filles (dont Léna Bühler, en photo de couverture) fusent à la Journée des champions, à Vuiteboeuf. ©Michel Duperrex

Les filles (dont Léna Bühler, en photo de couverture) fusent à la Journée des champions, à Vuiteboeuf.

Face à des agendas tous plus remplis les uns que les autres, il n’est évidemment pas facile pour Phillipe Ossola, l’organisateur de tout ce qui se passe sur et en dehors de la piste de Vuiteboeuf, d’attirer tous les plus grands noms. Qu’à cela ne tienne, la grille de départ des deux épreuves de dimanche avait tout de même bien fière allure, et les victoires ont été disputées jusqu’aux derniers mètres de course. Mathéo Tuscher, l’ex-pilote Rebellion en endurance, qui d’ailleurs retrouvera la compétition la saison prochaine, a dominé la première bataille, terminant avec seulement trois centièmes d’avance sur Romain Forte, pilote de karting d’endurance.

La quintuple championne de Belgique de karting, Céline Coppieters, s’est, elle, vue se faire chiper sa place sur le podium. «J’étais 3e et, dans le dernier virage, ceux de derrière ont oublié de freiner, pour m’écarter de la piste», pestait-elle en rigolant.

 

Les filles devant

 

Le Genevois Louis Delétraz a délaissé sa F2 le temps d’un dimanche pour rouler à Vuiteboeuf. ©Michel Duperrex

Le Genevois Louis Delétraz a délaissé sa F2 le temps d’un dimanche pour rouler à Vuiteboeuf.

Sans rancune, la Nord-Vaudoise Léna Bühler et elle ont pu se venger dans le deuxième round, puisque ce sont elles, les deux jeunes filles, qui ont dicté le rythme et coiffé tous ces messieurs au poteau. Léna Bühler, la pilote de Valeyres-sous-Montagny, s’est adjugée la première place avec brio. On notera que, comme l’année dernière, et malgré tous ses efforts, Fabrice Jaton, la très sympathique voix de la RTS, a fermé la marche. Il y aura assurément des revanches à prendre l’an prochain !

Enregistrer

Noé Duc