Logo

Podiums et frustration

20 novembre 2019 | Edition N°2628

Les Yverdonnois de l’École Dégallier ont cumulé les médailles aux Championnats de Suisse. Mais plusieurs ont manqué leur rendez-vous.

Avec sept médailles – comme l’an dernier –, dont trois titres, le club yverdonnois fait partie des meilleurs du pays, comme c’est le cas depuis quelques années. Oui, les judokas de l’École Dégallier se sont une fois de plus illustrés aux Championnats de Suisse individuels à Macolin. Il y a pourtant un mais. «On devait faire bien mieux», concède Frank Dégallier.

Le patron de l’EJD ne pouvait s’empêcher de tirer un bilan mitigé de ces joutes. À ses yeux, plusieurs de ses protégés sont passés au travers, même parmi les médaillés. «Techniquement, mes élèves pratiquent un judo plus abouti que la moyenne. Par contre, ils sont trop gentils, constate Frank Dégallier, en cherchant des explications. Il nous manque un peu cette envie de bouffer le tatami.»

Il le reconnaît, c’est certainement aussi de sa faute, lui qui met volontiers l’accent sur les bonnes manières. Et de prendre un exemple parlant: «Une fois, j’avais dit à Marko Virijevic, qui a toujours été plus grand que les autres, d’arrêter d’être trop gentil. Il m’avais répondu: Frank, tu me répètes depuis tout petit de faire attention aux autres.»

Tout n’a pas bien sûr été noir. Un podium national n’est jamais anodin. Les jeunes Clémence Polier, Léo Hirschi et Dylan Richard ont connu un excellent week-end, alors que les masters Fiona Ridet, Adolfo Acosta Sevilla et Francis Bahout se sont également illustrés.

Lionel Schwander très déçu

«J’ai des élèves formidables et qui bossent fort. À présent, je dois trouver le truc pour que ces couacs mentaux ne surviennent plus», insiste le boss, faisant notamment référence à la déchirure contractée par son fils, Yanis Dégallier, qui s’est mis un peu trop de pression et a mal exécuté une attaque. Sa blessure n’est pas arrivée par hasard, estime Frank Dégallier. D’autres, comme Noah Hetz et Noah Furrer ont également laissé échapper une médaille qui leur tendait les bras.

Lionel Schwander, pour finir, a manqué l’or en finale des élite -66kg. «Il n’a pas tenu le schéma de combat qu’il devait. Quelque chose qui avait été discuté avec lui», regrette son entraîneur. Le vice-champion national était le premier frustré de sa prestation: «Je suis très déçu. J’ai manqué d’un peu de rage et il a suffi d’un moment d’inattention pour je m’incline. Il ne faut surtout pas minimiser une médaille d’argent, mais j’ai manqué une opportunité de me montrer. J’étais aussi un peu stressé car, l’an passé, je m’étais blessé aux Championnats de Suisse.»

 

Clémence Polier de nouveau titrée: comme l’an dernier, mais à l’envers

La performance à mettre en exergue dans les rangs de l’École Dégallier est celle de Clémence Polier. La Grandsonnoise de 15 ans a remporté le titre national en F18 -52kg avec panache.

De quoi combler la demoiselle: «Je me sentais en confiance. Surtout, j’étais plus libérée que lors des éditions précédentes, car mieux préparée mentalement. L’an passé, par exemple, j’avais trop réfléchi pour rien avant ces Championnats de Suisse.» La pression sur ses épaules lui avait d’ailleurs valu de manquer sa compétition en F18, il y a douze mois. Mais, en championne qu’elle est, elle avait alors remporté le sacre de la même catégorie de poids en moins de 21 ans!

Cette fois, ça a été l’inverse: après avoir montré qu’elle était la patronne en espoirs – selon les propres termes de Frank Dégallier –, elle avait rempli son contrat et a abordé la catégorie supérieure en étant un peu moins concentrée. Elle a terminé 5e en juniors.

Résultats

Dames (3 Yverdonnoises engagées):

F18 -52kg: 1. Clémence Polier. F21 -52kg: 5. Clémence Polier. F21 -57kg: Marion Liengme, disqualifiée. Masters -70kg: 1. Fiona Ridet.

Hommes (10 Yverdonnois engagés):

M18 -50kg: 3. Léo Hirschi. M18 -60kg: 5. Noah Furrer. M18 -66kg: 7. Yanis Dégallier et Morgan Bloesch. M18 -81kg: 5. Noah Hetz. M21 +90kg: 3. Dylan Richard. Élite -66kg: 2. Lionel Schwander. Élite -73kg: 16. Julien Vollenweider. Élite -90kg: 16. Guillaume Greim. Masters 13 -90kg: 2. Adolfo Acosta Sevilla. Masters M45 -90kg: 1. Francis Bahout.

Classement par club (sur 89 participants):

1. Uster 8 (5 or/1 argent/2 bronze); 2. Morges 10 (4/2/4); 3. Brugg 8 (4/2/2); 4. Collombey-Muraz 6 (4/0/2); 5. École Dégallier Yverdon 7 (3/2/2).

Manuel Gremion